vapeur 141R1207

CONDITIONS DE VENTE :

  • dernier délai pour prise de contact : 17 août 2015.
  • dernier délai pour faire offre : 1 septembre 2015
  • visite possible sur place à Winterthur sur RDV et après avoir fait offre valable
  • dernier délai pour finaliser le contrat de vente : 14 septembre 2015
  • démolition de la machine, si aucune offre valable n’est faite : 1er octobre 2015
  • prix de la machine : au plus offrant, sur une base non communiquée.
  • prix du transfert : 50 à 100 k€ + assurance (5 à 8% de la somme précédente) + chargement chez Winterthur 10 k€ + frais de dossier 5 à 6 k€

LE CAS LAMENTABLE DES R-73, 1207 ET 1332 DEMONTRE QUE, POUR REUSSIR UN PROJET AMBITIEUX, LE REALISME EST PLUS NECESSAIRE QUE DE GROS MOYENS ENGAGÉS DE MANIERE IMPULSIVE. CAR AU FINAL, DE TROIS MACHINES EN ETAT MOYEN ON A ABOUTI A TROIS SITUATIONS INGERABLES.

LA MACHINE

  • Constructeur(s), année(s) : Montréal Locomotive Works, n°75016, septembre 1946
  • Mise en service : 31 mars 1947
  • Affectations : Dépôts SNCF de Bordeaux (premier), Nevers (dernier).
  • Radiation : 24 janvier 1973
  • Lieux de préservation : rachetée par un particulier en 1972 et stationnée au dépôt de Montargis, puis Winterthur (Suisse). Partie démontée sur train spécial en 1998 (?) avec la 73 et la 1332 à Winterthur en Suisse pour une restauration par SLM, qui a fermé et dont l’activité restante a été rachetée par Stadler. Face aux difficultés, le propriétaire a remis les machines en vente.
  • Dernier propriétaire connu : Ralph Shorno en 2015.
  • Commentaires sur la machine : machine en état de marche, boîte à fumée et chaudière neuves ; roues reprofilées. (a circulé en Suisse avant sa révision). Révision à finir (nécessite environ 10.000 heures de travail).
    A noter que le projet de restauration prévoyait, fait rarissime, d’apporter des améliorations aux trois machines concernées (73, 1207 et 1332) : intégration d’un contrôle numérique de température des essieux, augmentation de la capacité des tenders, et ajout de voitures postales françaises équipées de réservoirs d’eau reliés aux tenders. Mais ce projet, annoncé depuis plusieurs années, n’avait toujours pas abouti en 2013.
    Tender : à l’origine 30 R 120, mais en raison de trop importantes fuites des caisses à eau il a été remplacé (à priori par le 30 R 1206).

Page d’informations sur la série