SNCF vapeur 232-U-1

MACHINE

  • Construction : Corpet (La Courneuve), 1948 (achèvement)
  • Nom :
  • Mise en service :
  • Affectations :
  • Immatriculation précédente :
  • Radiation :
  • Lieux de préservation : Musée de Mulhouse
  • Propriétaire : Musée de Mulhouse
  • Commentaires sur la machine : il s’agit de la 232 R 4, commencée en 1940 et prévue pour être équipée d’une turbine à vapeur expérimentale Ljünstrom, mais suspendue dans sa fabrication par la guerre, elle fut mise à l’abri puis récupérée après la fin des hostilités. Les temps n’étant plus à l’innovation mais à l’efficacité immédiate, les ingénieurs abandonnèrent l’idée de turbine et en firent une machine compound 4 cylindres. Parmi les innovations apportées se trouve le graissage par huile sous pression. Les normes de circulation interdirent à ces machines d’atteindre les vitesses dont elles étaient capables : pour cette raison les derniers crans du réglage de la marche, que les mécaniciens ne furent jamais autorisés à atteindre, furent appelés « les crans du désespoir ». Malgré les caractéristiques novatrices des 232-R et 232-U, seule cette machine fut préservée du ferraillage en 1961. On constate aussi que ces ferraillages sont intervenus 10 ans avant la véritable fin de la traction vapeur. On peut légitimement soupçonner les responsables de ce gâchis d’avoir voulu éliminer les meilleures machines à vapeur pour accélérer le passage au diesel et à l’électricité.
    Cette machine est aujourd’hui condamnée à tourner à poste fixe à une vitesse très lente et sans vapeur (simulée par fumigène), avec une bande-son qui réalisée avec la 230-G-353, dont les bruits d’échappement à simple expansion ne correspondent pas et ne peuvent pas être synchronisés car les diamètres de roues sont différents. Il faudrait plutôt l’enregistrement de la 241-P-17 ou, dans quelques années, des 241-P-9 ou 231-E-41.
    Tender 36B6

SERIE

  • Nom de type : Baltic
  • Surnom de série : « La Divine »
  • Constructeurs : Corpet-Louvet
  • Années de construction : 1940 (suspension pendant la guerre) à 1948.
  • Années de mise en service : 1949
  • Années de radiation : 1961
  • Régions française :
  • Nombre d’exemplaires : 1
  • Puissance (ch) : 2800 ch. d’après Clive Limming, ou 3400 selon d’autres sources
  • Vitesse (km/h) : 120 (140 en essai)
  • Poids (t.) : 131 t. ; 213 t. avec le tender
  • Longueur : 15,70 m. ; 25,60 m. avec le tender
  • Type de service : rapides
  • Commentaire sur la série :