Voici les différents critères observés :

  1. sont utilisées en priorité les photos prises par des personnes dont l’accord tacite pour reproduction sur PFF est déjà connu.
  2. en principe est incrusté dans l’image le nom du photographe ou sinon l’URL du site d’où la photo provient. En principe le lieu et l’année de prise de vue sont également incrustés. Et éventuellement le lieu et l’objet.
  3. si la photo a été récupérée sur un forum, le problème est que dans la plupart des cas elles ne sont postées et signées que sous un pseudo. L’auteur n’est souvent pas contactable. Dans ce cas, le pseudo et l’URL de base du forum sont incrustés.
  4. si une photo se trouve sur un site où il est explicitement mentionné une interdiction de reproduction, nous respectons cette consigne.

Si le détenteur des droits sur une image reconnaît une de ses photos sur PFF et qu’il ne souhaite pas que nous l’utilisions, il en obtiendra le retrait en prenant contact.

La tenue d’un recensement aussi vaste que celui de PFF rend difficile et fastidieuse la recherche d’un détenteur de droits pour chaque photo déjà mises en ligne sur le web. Je suppose que les propriétaires des photos voient en PFF une œuvre utile pour le patrimoine et veulent bien y contribuer ; ceci étant je reste à l’écoute pour rectifier ce qui doit l’être en matière de droits.

Alain Cassagnau, webmaster de PFF.